12/07/2012

Période d'acclimation : Jour 6 - Recette tarte Maroilles

Il y a 2 mois quand j'ai commencé à dire au gens que j'allais quitter Toulouse et changer de région, le dialogue était pratiquement toujours le même:
"- Ah bon, et tu vas où?
- En Picardie
- En Picardie !! Mais..... pourquoi????!!!!(accompagné d'une grimace de dégout)"

Parfois c'était "ma pauvre..." ou encore "mais ça va pas non ?!!"
Je ne vous apprends rien en disant que pour les Toulousains, Cahors c'est déja le Nord.. alors dire qu'on part en Picardie, ça revient un peu a dire que l'on migre au Pôle Nord.

Pour ne pas que le changement soit trop rude, j'ai donc décidé de faire une petite période transitoire, histoire de m'acclimater aux conditions météo et à la faune locale. Imaginer un lion qui serait transféré de sa savane au zoo de Stockholm, bon et bien il faut un peu de temps pour qu'il soit à l'aise...

Coté météo, c'est sur que j'ai connu des étés plus chaud... mais l'avantage c'est que je n'ai pas besoin de clim ! Il pleuviotte un peu mais ça ne dure jamais très longtemps, et quand il bruine, ça fait l'effet d'un voile brumisateur sur le visage, parfait pour le teint ! 

Entre 2 gouttes, Joce a quand même décidé de m'amener faire une petite ballade à 15km d'où il est actuellement (Château-Thierry) et on s'est amusé à prendre quelques photos.  



Comme vous pouvez le voir, j'ai inauguré mon coupe vent tout neuf ! Nous étions au lieu dit "La Hottée du Diable", c'est un site vraiment sympa pour se promener. La légende raconte qu'au Moyen Age, un seigneur voulut bâtir sur son domaine une abbaye. Il fit venir un entrepreneur célèbre qui lui promit de terminer les travaux rapidement. Mais il fallait faire traîner des blocs de grès énormes de loin, et le travail n'avançait pas. Le seigneur et les moines s'impatientaient. L'entrepreneur était désespéré. Un soir, comme il se lamentait, le diable lui apparut et lui dit :
« Si tu veux me donner ton âme, je peux te construire le couvent en une nuit. Demain, tout sera fini ».
« Marché conclu », s'écria l'entrepreneur.
Aussitôt le diable se mit à l'œuvre.
Pour transporter les matériaux, il se servait d'une hotte énorme.
Les bâtiments allaient être terminés lorsqu'un coq que le tapage avait réveillé se mit à chanter.
Satan voulut s'enfuir et comme il courait trop vite, les deux bretelles de sa hotte se cassèrent net
et toutes les pierres se répandirent sur le sol, sur la route de Coincy...






Et comme vous pouvez le voir, entre le sable et les roches, on se croirait presque aux Seychelles ! 
Oui bon, j'ai dit presque.... en attendant j'avais les baskets plein de sable blancs :-)




 



Comme on était d'humeur sautillante, nous avons enchainé avec les ruines du Château de Fère-en-Tardennois, construit au 13ème siècle par le petit fils de Louis VI. (Un peu d'histoire ne fait de mal à personne !)












Nous ne sommes pas en Grèce mais bien au fin fond de l'Aisne... a quelques kilomètres de Paris.






Comme il ne faisait pas trop chaud pour allumer le four, une fois n'est pas coutume, j'en ai profité pour faire une petite recette Salée bien de la région : la Tarte au Maroilles !!

Voici la recette de celle que j'ai faite pour 4 personnes :


- Une pâte brisée
- un Maroilles (appelé "Quart")
- Un oignon
- 100g de lardons
- 2 œufs
- 4 cuillères a soupe de crème fraiche
- Poivre, Sel


Faire revenir l’oignon puis les lardons à la poêle avant de les disposer sur le fond de tarte.
Rajouter le maroilles coupé en tranches qu'on dispose en soleil sur la tarte.
Battre les œufs avec la crème et l’assaisonnement et verser sur la tarte.
Faire cuire 40 min a 240°C et MIAM !!


Bon je me doute que ce n'est pas trop un plat "dimanche-soir-de-juillet-à-Toulouse par 35°" mais bon pour un jour où il ne cogne pas trop.... vous penserez a moi !


Aujourd'hui j'ai voulu testé la recette du cupcake parfait a la vanille... bien sur le four ne cuit que par le dessus... j'ai aussi testé "le meilleur glaçage que j'ai jamais gouté" celui là à bien pris, mais bon si j'ai pas de cupcake pour mettre dessus.. ça m'avance pas trop !
si j'arrive finalement à quelque chose je posterai une photo demain !

4 commentaires:

  1. Quelle belle initiative ce blog..
    Non seulement on a des nouvelles de vos aventures mais en plus on a les cours d'histoire et les recette de cuisine...
    Impeccable...
    Un gros bisous à vous deux.. bonne intégration (Vu les tartes que tu fais ça devrait venir très vite... :)

    RépondreSupprimer
  2. corinne tournefeuille13 juillet 2012 à 15:52

    Hello.
    Contente d'avoir de tes news et surtt étonnée de voir qu'en picardie, y'a tant de choses à faire ....avec le pull et le coupe vent.!!!!!
    Bref, en tt cas, vs allez l'air d'être heureux et d'en profiter, et ça BRAVO.
    Bsx de Tournefeuille avec le soleil bien sûr.
    Corinne.

    RépondreSupprimer
  3. Les gens qui te critiquent parce que tu pars vivre dans le nord... Ça me rappelle des souvenirs! "Mais... C'est même pas en France Strasbourg, si???"

    RépondreSupprimer
  4. Coucou !
    Merci de nous donner de tes nouvelles, et c'est très bien de pouvoir de situer.
    Je garde la tarte au maroille, pour plus tard... je reviens du festival d'Avignon (+ de 35°) je vais attendre un peu...

    Je te souhaite plein de belles choses....
    Bisous
    Yvette

    RépondreSupprimer