05/05/2013

La recette des bonnes vacances

Yellow ! We're back (google translate = Jaune ! nous sommes dos, et voilà pourquoi je vous dit qu'il ne faut pas utiliser Google pour traduire ce qu'on ne comprend pas en Anglais les enfants... fermons cette parenthèse) merci.

Je disais donc : Chalut ! Nous sommes de retour ^^


On était juste parti comme je le disais dans mon précédent post, un peu plus a l'ouest, dans un charmant petit village pastoral, qui sent bon les embruns et le pain frais. C'est juste à un peu plus de 11h d'avion, soit 9103 km à vol d'oiseau... 


Comme une image vaut mieux qu'un long discours, j'ai décidé de vous en montrer 87 ! Yeahhhh. Et voilà, j'ai plus rien a dire du coup ^^
Je laisse la parole à Joce pour les explications (puisqu'il est mondialement connu pour son bagout, #privatejoke)

Jour 1 :

On a pris l'avion (ben oui.. on y est pas allé en voiture hein ((le bagout, qu'est-ce que je vous disait)) et on est arrivé à Los Angeles. Il faisait nuit donc j'ai pas vu grand chose ... et puis Audrey a galéré avec la voiture de location. Franchement je comprends pas pourquoi, c'est tout automatique et y'a que 2 pédales. Et on est allé se coucher. (C'était vraiment très intéressant)

Jour 2 :

On s'est levé très tôt et sans réveil. C'est la 1ère fois que je me réveille aussi facilement à 6h. Direction les plages de Malibu, à la recherche des bimbos blondes en maillot rouge... Sauf que, à part des ados en combi qui essayent de surfer... y'a pas trop de Pamela. 


Peut-être qu'elles se cachent dans les somptueuses demeures qui surplombent la plage. Faute de soleil et hautes températures, on improvise un pique nique à coté des mouettes, puis une partie de Frisbee. 



L'endroit est sympa, Paradise Cove porte bien son nom. Au café de la plage, on sirote un milkshakes à coté du vieux jukebox en faisant des clins d’œil aux homards qui attendent de passer à la casserole. 


Jour 3:


On prends la route de Beverly Hills, en passant par Mullholand Drive (rien à voir avec l'âne de François #capilotracté)  pour rejoindre Universal Studios. 
On a eu droit à du ciel bleu et de super attractions, et en plus on a jamais fait la queuleuleu (parce que personne ne connait Bézu là-bas, donc forcément...)
Mention spéciale pour la toute dernière attraction qui vient d'ouvrir: Transformistes... ou Transformers ??  En tout cas c'était AMAAAAZING.
Francki, nôtre hote à L.A., a failli se faire bouffer la tête par un requin, mais heureusement elle a rien eu... ça aurait été dure sinon pour qu'elle nous ramène en voiture... 


Jour 4 : 


Pffff, alors on est allé faire du shopping dans un outlet à Orange. Voilà, voilà.... rien de bien intéressant quoi. 
Mais le soir, en route pour le Staples Center, pour le dernier match de la saison des Clippers de Los Angeles avant les play offs. En français : ON EST ALLE VOIR DU BASKET DE LA NBA. Et c'était beaucoup très bien. Parce que ALLO, nan mais ALLO QUOI, un match de la NBA, à LOS ANGELES, avec des gens qui mangent des tacos à coté de toi et des Cheerleaders (pompoms girls) sur le terrain. Ambiance EnOrme avec Blake Griffin et Chris Paul en feu. 
Un BON moment.



Voilà pour là première partie de notre road Trip, à Los Angeles, dans le prochain post on prend VRAIMENT la route direction le parc du Yosemite...

PS: vous aurez remarqué que sur toutes les photos, Joce a une moustache (c'est parce qu'il faisait pas très chaud...)

3 commentaires:

  1. Ahh enfin des photos et les petites infos qui vont avec ! J'ai pas fait gaffe à la moustache de Joce mais vu les première photos il avait pas l'air de faire super beau ou je me trompe ?

    Vivement la suite ;)

    RépondreSupprimer
  2. chouette!!! et après... ?

    RépondreSupprimer
  3. Ayééé, vous pouvez voir la suite ! Mais c'est pas encore fini ^^

    RépondreSupprimer