21/05/2013

La recette des bonnes vacances (part 4)

Jour 10 :

Après une nuit un peu difficile (connaissent pas le double vitrage a SF...) on se lève tôt et se dirige vers le Golden Gate en espérant ne pas voir de brume...et là BAM ! DU SOLEIL ! Ciel bleu, mer calme, Goélands constipés, jogger et promeneurs de chien motivés, nous suivons Crissy Field March vers l'un des points de vue du Golden Gate.

Tranqu'il Emile !

Il fait beau mais on se les pèles un peu... alors on rentre en inventant un jeu idiot qui consiste à compter le nombre de drapeaux Amewicain qui pandouillent aux balcons. Résultat en fin de post.

Japanese Tea Garden inside the Golden Gate Park

On rentre à l'hotel, on check out, on sort de l'hotel. Direction Golden Gate Park et ses splendeurs. On y trouvera un jardin Japonais où des geishas te servent le thé dans un cadre original et bien entretenu pour la modique somme de $7 par personnes. Il y a aussi un musée d'art et des routes goudronnée...

Le conservatoire des fleurs
Attention Audrey a un plan : Remonter dans le quartier où a été tourné la série culte "La fête à la maison"  Vidéo pour les poissons rouges :



Everywhere you look, everywhere you go (there's a heart). Lala lalala lal lalalaa Yeah ! tous en coeur !!! Nan mais Allô John Stamos quoi ! allô !!

Bon en fait on a jamais trouvé la maison. Mais au lieu de ça on est tombé dans un quartier bien craignos avec des vagabonds un peu partout. Tout ça pour finir heureusement au Ice Cream Bar un resto sympatoch à la déco années 40 avec des serveurs au nœud pap à la Happy day.



Le ventre plein d'un milkshake à la framboise, nous reprenons la route direction plein sud vers la péninsule de Monterey, paradis des riches golfeurs retraités sexagénaires. Marylin Monroe y aurait été élue "Miss Artichaut" en 1948. Clint Eastwood a été Maire d'un patelin pas très loin et un permis est recquis pour porter des talons aiguilles (True fact). 


Jour 11: 

Malgré le temps gris et maussade, et sur les recommandations de John and Kaye, nous partons emprunter la fameuse route "17 mile Drive" qui borde Pacifique Grove. On peut y voir un bord de mer préservé à l'exception des 24 parcours de golf et des imposantes villas. Avec un peu de chance on peut aussi voir des phoques sur la côte.
Le clou de la visite se situe sur un promontoire rocheux en bord de plage appelé "The lonely Cypress" un cyprès jeune de 300 ans (jeune car les cyprès peuvent vivre jusqu'à 2000 ou 3000 ans...) Celui ci tiens bon malgré les tempêtes et le vent (surtout grâce à des câbles magiques).


Dernière étape à Monterey : L'aquarium où l'on peut voir un impressionnant bassin contenant sardines, thons, requins, raies, tortues et mahi mahi (tout ce qu'il faut pour une bonne parillade). Une grande aile est dédiée aux méduses (Ooooh !) et une autre aux hippocampes (Aaaah !).
Ancienne conserverie de sardine l'endroit a inspiré Steinbeck pour son roman "The Cannery Row" (Rue de la Sardine en Français, comment ça vous n'en avez jamais entendu parler...) 


Cette visite marque la dernière étape de notre road trip dans le nord de la Californie, je laisse à Audrey le soin de vous raconter nos derniers jours à Los Angeles, dans le prochain post qui clôturera ce tour de l'ouest Amewicain (oui parce qu'à force ça fait mal au poignet de taper...)

So long !

6 commentaires:

  1. Quelle chance!!! Oh oui quelle chance de ne pas être tombé sur des goelands sous gastro.... Vous ne vous en serez surement pas remis :) uhuh
    Bon vivement la prochaine étape alors.. at last but not least L.A... et peut être Hank Moody en guest ^^

    RépondreSupprimer
  2. cool!!! et le recit top!!!! mais pas de photo du cyprès!!
    bise à vous et vivement la suite!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Mely, la photo du cyprès est celle de droite sur le collage de Pacific Grove ! See you soon ^^

      Supprimer
  3. et il y a combien de drapeaux alors ???

    Caro

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai arrêté de compter à 17...mais ça faisait que quelques heures qu'on avait commencé.

      Supprimer